Catégories
Article En Français Diététique et Hygiène de vie Non classé

Régime Alimentaire chez l’insuffisant rénal chronique

L’insuffisance rénale chronique est une affection qui affecte la capacité des reins à filtrer le sang et à éliminer les déchets. Une alimentation adaptée peut aider à ralentir la progression de la maladie et à gérer les symptômes.

Pourquoi adapter son alimentation ?

Les reins jouent un rôle crucial dans l’équilibre de notre organisme. Ils éliminent les déchets du sang, régulent l’équilibre des fluides et des électrolytes, et produisent des hormones. Lorsque les reins ne fonctionnent pas correctement, certains déchets et nutriments peuvent s’accumuler dans le sang, ce qui peut causer des problèmes de santé.

Recommandations alimentaires

1. Adopter une alimentation alcalinisante

Les reins sont impliqués dans l’équilibre acido-basique de l’organisme. Si les reins fonctionnent moins bien, les acides issus de l’alimentation sont moins bien éliminés, l’organisme risque de souffrir d’acidose chronique. Il est donc recommandé d’adopter une alimentation alcalinisante, c’est-à-dire riche en fruits et légumes, et pauvre en aliments acidifiants comme la viande, les fromages, les œufs et les céréales.

2. Limiter les apports en protéines

Les protéines sont transformées en urée, qui peut s’accumuler dans le sang si les reins ont du mal à l’éliminer. Il est donc conseillé de limiter ses apports en protéines à environ 0,8 g par kg de poids corporel par jour. Cependant, il ne faut pas trop réduire ses apports en protéines, car une consommation trop faible peut être dangereuse.

3. Privilégier les protéines végétales

Les protéines végétales, présentes dans les légumineuses et les céréales, sont généralement préférées aux protéines animales. En effet, les protéines végétales sont souvent accompagnées de fibres, qui peuvent aider à contrôler la glycémie et le cholestérol.

4. Réduire les apports en sel

Une consommation excessive de sel peut augmenter la pression artérielle et aggraver les dommages aux reins. Il est donc recommandé de limiter sa consommation de sel à moins de 6 g par jour.

Conclusion

L’adaptation de l’alimentation est une partie essentielle de la gestion de l’insuffisance rénale chronique. En suivant ces recommandations, vous pouvez aider à ralentir la progression de la maladie et à améliorer votre qualité de vie.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter un nos experts pou un avis médical personnalisé .

شارك مع اصدقائك وعائلتك لتعم الفائدة

Laisser un commentaire